Les oeuvres de Dalì et le Surréalisme

L’obession de la mort dans la pensée surréaliste de Dali

Salvador Dali, Construction molle avec haricots bouillis/Prémonition de la Guerre Civile, 1936, huile sur toile,  100 cm x 99 cm, Philadelphie, Musée d'art de Philadelphie, http://guerre-civile-espagnole-tpe.e-monsite.com/pages/analyses-d-oeuvres/dali-construction-molle-avec-haricots-bouillis.html, ©tpe.e-monsite.com

Salvador Dali, Construction molle avec haricots bouillis/Prémonition de la Guerre Civile, 1936, huile sur toile, 100 cm x 99 cm, Philadelphie, Musée d’art de Philadelphie, LIEN, ©tpe.e-monsite.com

Dali utilise notamment le surréalisme comme un manifeste. Avec Construction molle avec haricots bouillis, il veut évoquer le moment historique, politique et social dans lequel se trouve l’Espagne des années 30. Ainsi, il peint une des oeuvres les plus agressives de l’histoire montrant l’horreur de la guerre civile, qui éclate six mois après l’achèvement de la toile. Dali raconte dans son recueil autobiographique comment la multiplication des troupes militaires espagnoles ne supposait pas un avenir radieux pour le pays. Il décrit notamment sa fuite, avec sa femme Gala, de Barcelone pour Paris, entre les barrages des anarchistes alors que la Catalogne exigeait son indépendance.

« J’ai montré un vaste corps humain éclatant en excroissances monstrueuses de bras et de jambes se déchirant les uns les autres dans un délire d’auto strangulation. À l’arrière-plan de cette architecture de chair frénétique dévorée par un cataclysme narcissique et biologique, j’ai peint un paysage géologique qui avait été inutilement révolutionné pour des milliers d’années, figé dans son « cours normal ». La structure molle de cette grande masse de chair en guerre civile, je l’enjolivais de quelques haricots bouillis, car on ne pourrait imaginer avaler toute cette viande sans la présente (aussi peu inspirante soit-elle de quelques farineux et mélancoliques légumes) ».

L’homme de gauche rappelle le personnage du tableau Le pharmacien d’Ampurdan ne cherchant absolument rien, peint en 1936. En marchant seul la tête baissée et caché derrière la créature, il s’associe au caractère pathétique de la toile. Il ne participe pas à la scène mais reste simple spectateur de celle-ci. Bien que la guerre mondiale allait éclater, son incapacité réactive peut être comparée à celle des gouvernements étrangers qui restèrent indifférents face au conflit espagnol.

Un être difficile a cerner du fait de son ambiguité anatomique occupe une grande partie de la toile. Il émane une image monstrueuse. Une carte de l’Espagne est représentée sous le ciel nuageux: c’est la carte prémonitoire du pays vu par Dali. Comme l’indique le titre, le tableau donne un avant gout de ce à quoi va ressembler, à court terme, le pays. De plus, cette carte présente la confrontation entre le front fasciste et républicain. En effet, la forme humaine se divise en deux parties: la première est située sur la partie supérieur de la figure, elle semble en train d’écraser la seconde qui la porte avec ses deux avant bras. Métaphoriquement, cela signifie qu’une partie de l’Espagne est en train de condamner l’autre en l’écrasant, alors que l’autre essaye de se défendre et de faire valoir ses droits.

Webographie

– Dali – Construction molle avec haricots bouillis, LIEN, consultée le 12 avril 2014

– Salvador Dali-Prémonition de la guerre civile, LIEN, consultée le 12 avril 2014

Publicités
Cette entrée a été publiée par lucapelliccioli, le 17 mars 2014 à 14 h 15 min, et est classée dans Le Surréalisme comme manifeste, Le surréalisme de Dali dans le monde artistique et diplomatique du XXème siècle. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :