Les oeuvres de Dalì et le Surréalisme

« L’objet à fonctionnement symbolique »

« L’objet surréaliste devait être absolument inutile tant au point de vue pratique que rationnel. Il matérialiserait, avec le maximum de tangibilité, les fantaisies spirituelles de caractère délirant. »

Salvador Dali, La Vie secrète de Salvador Dalí (1942)

Alberto Giacometti, Boule suspendue, 1930-1931, bois, fer, corde, 60,4 x 36,5 x 34 cm, Centre Pompidou, http://mainsquatre.canalblog.com/archives/2013/11/01/28334969.html, © succession Giacometti, FAAG, ADAGP, 2013

Alberto Giacometti, Boule suspendue, 1930-1931, bois, fer, corde, 60,4 x 36,5 x 34 cm, Centre Pompidou, LIEN, © succession Giacometti, FAAG, ADAGP, 2013

« L’objet irrationnel à fonctionnement symbolique » repose sur le principe de rapprochement d’objets hétéroclites qui, par leur association, abandonnent à leur  statut primaire et gagnent un pouvoir  nouveau d’étonnement, de fascination. Inspirés par les ready-made duchampiens et les mannequins de Giorgio de Chirico ou de Man Ray, les surréalistes utilisent une nouvelle technique pour donner forme à ces compositions: celle du collage. Dans ce passage du collage à l’objet, la Boule suspendue d’Alberto Giacometti est le déclencheur de cette recherche inédite qui conduit Salvador Dali à inventer les objets à fonctionnement symbolique. Perturbé par la boule, c’est dans la troisième édition du Surréalisme A.S.D.L.R. (Le Surréalisme au service de la révolution) qu’il présente les « Objets à fonctionnement symbolique »:. il les décrit ainsi: « Ces objets, qui se prêtent à un minimum de fonctionnement mécanique, sont basés sur les fantasmes et représentations susceptibles d’être provoqués par la réalisation d’actes inconscients. […] Les objets à fonctionnement symbolique ne laissent aucune chance aux préoccupations formelles. Ils ne dépendent que de l’imagination amoureuse de chacun et sont extra-plastiques. »

Salvador Dali, Objet scatologique à fonctionnement symbolique, 1931, assemblage, bois, cuir, textile, carton, cheveux, marbre, laiton, fil, wire, plastique, 48 x 24 x 14 cm, Londres, http://www.museedelobjet.org/artiste-66.html, © Musée de l'Objet

Salvador Dali, Objet scatologique à fonctionnement symbolique, 1931, assemblage, bois, cuir, textile, carton, cheveux, marbre, laiton, fil, wire, plastique, 48 x 24 x 14 cm, Londres, LIEN, © Musée de l’Objet

À l’image de cette composition de 1931 intitulée Objet scatologique à fonctionnement symbolique, plusieurs surréalistes vont s’intéresser à l’assemblage d’objets à travers une association libre où règne l’ambiguïté et l’irrationalité. Cet objet a été illustré dans le journal Le surréalisme au service de de la Révolution en 1930. Il s’agit d’une oeuvre mystérieuse, composée d’une chaussure à talon, un verre de lait, des cubes de sucre, une boîte d’allumettes et des poils pubiens. L’artiste utilise le collage et assemble ces différents objets issues de différents contextes. Il ne suit pas une règle prédéfinie et laisse libre recourt à son imagination. Les objets à fonctionnement symboliques sont souvent dotés de connotations sexuelles. La chaussure féminine pourrait ainsi renvoyer à l’aspect fétichiste et notamment à sa compagne, Gala, a qui l’oeuvre a été dédiée.

Par le travail avec des objets issus de la vie quotidienne, le rapport entre réalité et dimension inconsciente est ici poussée à son paroxysme. Le surréalisme se trouve doté d’un nouveau et puissant moyen d’expression largement exploré par les membres du groupe et célébré en 1936 à L’Exposition surréaliste d’objets organisée à Paris à la galerie Charles Ratton où différents objets issus du contexte culturelle, mathématique et organique ont été regroupés et positionnés dans des vitrines de façon à ce que leur emplacement physique ait aussi quelque chose à transmettre. L’exposition se veut ainsi innovante par son contenu mais aussi par sa forme.

 Webographie

– Alberto Giacometti, La boule suspendue, LIEN, 2 avril 2014

– « Boule suspendue », de Giacometti, LIEN, 2 avril 2014

– Objets surréalistes, LIEN, 3 avril 2014

 

 

 

Advertisements
Cette entrée a été publiée par lucapelliccioli, le 2 avril 2014 à 15 h 09 min, et est classée dans Dalì et l'émancipation du mouvement surréaliste. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :