Les oeuvres de Dalì et le Surréalisme

Les bijoux de Dalì, une expansion de son art surréaliste.

Salvador Dalì n’était pas seulement considéré comme un peintre et un sculpteur de renommé, mais était également connu pour être un ofèvre de qualité. En effet, celui-ci se mit, dès 1941, à dessiner des bijoux avec beaucoups de détails et une grande précision des formes. Leur confection était réalisée à New-York sous le contrôle de l’artiste, dans les ateliers de l’orfèvre argentin Carlos Alemany. Chaque pièce de la collection est unique. L’artiste utilise, notamment, ces sujets dans des toiles, à l’image du fameux horloge positionné sur une branche que l’on retrouve dans La persistance de la mémoire, peint en 1931, dont les dessin du bijoux est représenté ci-dessous et montrant que la forme de l’horloge coulante du tableau a bien été reprise.

Salvador Dalì & Dimènech, Etudes pour les bijoux, 1949, gouache sur papier, 28x35,7 cm, Figueres, Théâtre-musée Dalì, http://www.salvador-dali.org/dali/coleccio/fr_50obres.html?ID=W0000848, © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí 2004.

Salvador Dalì & Domènech, Etudes pour les bijoux, 1949, gouache sur papier, 28×35,7 cm, Figueres, Théâtre-musée Dalì, http://www.salvador-dali.org/dali/coleccio/fr_50obres.html?ID=W0000848, © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí 2004.

En réalisant ces bijoux, Dalì élargit le champ de son langage artistique qui ne définit désormais plus de limite. Ainsi, son langage artistique, qui s’éteindait déjà à la peinture, le dessin, la photographie, la gravure, la sculpture, l’architecture, le cinéma, la littérature, le théâtre, comprend à partir de 1941, l’orfèvrerie.

Il va même plus loin dans la réalisation de bijoux, puisqu’il choisit lui-même les matériaux les constituant (or, pierres précieuses, coraux, perles), lui permettant ainsi d’exprimer au mieux son iconographie surréaliste. Les bijoux donnent une nouvelle dimension au surréalisme et aux oeuvres de Dalì puisque comme il l’explique dans son livre La vie secrète de Salvador Dalì(édité par La Table Ronde et publié par L’Imaginaire Gallimard en 1952): « Sans public, sans la présence de spectateurs, ces bijoux ne rempliraient la fonction pour laquelle ils ont été créés. Le spectateur est donc l’artiste final. Sa vue, son cœur, son esprit —avec plus ou moins d’aptitude à capter l’intention du créateur —donnent vie à ces bijoux. »

Salvador Dalì, Le coeur royal, 1953, Or, rubis, saphirs, émeraudes, aigue-marines, péridots, grenats, améthystes, diamants et perles, 8x6,8x2,1 cm, Figueres, Théâtre-musée Dalì, https://www.salvador-dali.org/museus/joies/fr_index.php, © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí 2004.

Salvador Dalì, Le coeur royal, 1953, Or, rubis, saphirs, émeraudes, aigue-marines, péridots, grenats, améthystes, diamants et perles, 8×6,8×2,1 cm, Figueres, Théâtre-musée Dalì, LIEN, © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí 2004.

Plusieurs pièces de la collection de bijoux sont aujourd’hui considérées avec autant de valeur que certains tableaux de l’artiste. On peut citer, par exemple, Le coeur royal, réalisé en 1953, qui témoigne, avec son or et ses pierres précieuses, de l’extrême précision du travail de Dalì, ou L’oeil du temps, réalisé en 1949.

Webographie:

-Dalí-Joies. Wikipédia l’encyclopédie libre [en ligne]. Etats-Unis: Wikimedia Foundation. 21/09/2013 [réf. du 09/03/2014]. http://fr.wikipedia.org/wiki/Dal%C3%AD-Joies

-Portlligat maison-musée Salvador Dalì. Fondation Gala-Salvador Dalì [en ligne]. Figueres: Théâtre-Musée Dalì. 2010 [réf. du 09/03/2014].            http://www.salvador-dali.org/museus/joies/fr_historia.html

Advertisements
Cette entrée a été publiée par bruguierelucie, le 9 avril 2014 à 22 h 03 min, et est classée dans Dalì et l'émancipation du mouvement surréaliste. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :